Socioculturelles

Atelier artistique :

Les activités artistiques permettent d’exister hors de « soi » par des manifestations (savoir-faire et savoir-être), d’affirmer son pouvoir sur le  monde, de s’exprimer, de communiquer. Il est donc particulièrement important d’amorcer ces activités avec l’adhésion des ados, soit que l’envie de dire préexiste, soit qu’elle naisse et s’épanouisse en cours de projet.

Atelier théâtre :

Improvisation, expression corporelle, interprétation et lecture vivante… A travers des jeux et des exercices de théâtre, nous travaillerons la mise en scène et mettrons en spectacle des textes et des histoires écrites par les ados.

Pour que l’ado prenne conscience que le corps est un moyen d’expression, nous ciblerons les objectifs suivants :

– Prendre conscience de son propre volume corporel;

– Aider l’ado à se maîtriser en étant à l’écoute de ses capacités corporelles;

– Être à l’aise dans son corps en travaillant la confiance en soi et en ses partenaires;

– Développer la créativité en utilisant son imagination, sa concentration et ses émotions.

Atelier slam & écriture : 

Favoriser à travers le slam, l’expression de soi, la verbalisation des émotions et de la pensée, suscitée via l’outil slam, l’imagination, la réflexion, la mémoire. Développer le goût de l’écriture et de l’oralité acquérir des connaissances théoriques ainsi que des compétences pratiques. Les jeunes seront amenés, petit à petit, à exprimer, par l’écriture, leur vie quotidienne, leur environnement, leurs sentiments, et laisser ainsi parler leur créativité et leur langage.

Thé philo ?

« Fondé à l’origine au 17ème siècle et qui a acquis ses lettres de noblesse dans le courant du 18ème siècle, le concept de café philosophique ou littéraire a toujours été considéré comme un lieu d’échange d’idées entre érudits, tout en dégustant un café ou autre boisson. C’est à travers ces différents éléments qu’il a été suscité, au sein de l’ASBL, la vocation de vouloir remettre au goût du jour cette noble pratique. En effet, il s’agit d’établir un espace de discussions et d’échanges, créé à destination des jeunes et alimentés par eux-mêmes.

Le principe est relativement simple, mais à la fois élaboré: Une fois par mois, les jeunes du quartier se donnent rendez-vous à l’ASBL, se mettent en cercle et débattent sur un sujet ou une problématique qui leur tiennent à cœur. Ils en sont à l’origine et n’ont de cesse d’émettre leur point de vue personnel afin de créer une dynamique entre eux. Bien entendu, l’activité nécessite la présence d’un modérateur qui fixe les thèses émises, les reformule et les replace au centre des discussions afin d’éveiller un regard critique de la part de l’assemblée et d’aiguailler leur appétit intellectuel.

Dans cette entreprise, les jeunes réfléchissent, s’assignent une posture de partisan ou de détracteur de la thèse émise, et s’affrontent dans un débat critique et constructif, tout en appelant à leur conscience et à leur capacité de persuasion et d’empathie. Le tout s’agence dans un climat convivial, autour d’un verre de thé à la menthe, permettant de déboucher sur une question sous forme de boutade; à savoir : Thé Philo? »


Atelier initiation au cinéma :

L’enjeu de l’atelier est d’initier les participants à différentes techniques d’animation et de réaliser un petit court métrage. Au moyen d’exercices créatifs, les ados vont concevoir et fabriquer un personnage qu’il soit en papier, en plasticine ou simplement un décor. Ils termineront l’atelier en réalisant leur propre clip d’animation, nous ciblerons les objectifs suivants :

– Apprendre les concepts de base et la pratique de l’animation image par image;

– Comprendre les bases de l’animation (temps et mouvement conjugués en images par seconde);

– Explorer leur style personnel en concevant et réalisant un personnage et un clip d’animation. Son objet social est de promouvoir l’animation et la prévention dans les domaines sociaux et culturels.

L’atelier éducation aux médias :

Apprendre à l’adolescent à être un spectateur actif, un explorateur autonome et un acteur de la communication médiatique en utilisant l’image audiovisuelle comme une véritable technologie au service de l’intelligence. L’adolescent est littéralement cerné par les médias. Il évolue dans un univers où, sans cesse, il est le destinataire de messages visuels et sonores élaborés dans le but de produire des effets sur son savoir, ses sentiments, ses attitudes et ses comportements. Il ne s’agit pas seulement de prémunir l’adolescent contre diverses sortes d’influences ou de manipulations médiatiques mais surtout de le rendre apte à être un spectateur «créatif vis-à-vis des médias», capable de s’approprier un maximum d’informations originales à partir d’une vision personnelle de n’importe quel type de documents médiatiques. Une telle compétence implique à la fois le développement chez l’adolescent d’une certaine capacité de lecture de documents faits d’images et de sons, mais aussi celle de lui transmettre des savoirs à propos de la communication audio-script-visuelle. Il est, en effet, nécessaire que l’adolescent comprenne la situation dans laquelle il se trouve lorsqu’il est le destinataire de messages médiatiques. C’est pour lui le seul moyen de développer, par rapport à ceux-ci, des attitudes personnelles originales et autonomes.

 Ce projet est rallié au « Thé philo ? » et à l’atelier slam à l’heure qu’il est. L’équipe éducative bénévole l’utilise comme outil de travail, d’approche et de sensibilisation.